Son histoire :

Situé dans un milieu préservé, mon champ de fleurs se trouve au pied de la pointe d’Orchex à 950m d’altitude.  Les plantes sont pour l’instant cultivées sur une surface de 2000m2. De la rose, de la sauge, du thym, de la lavande, de l’hélycrise, de l’absinthe, de l’edelweiss, du génépi ….

La production suit les règles de l’agriculture biologique, pas de traitements, amendement en fumier bio et arrosage avec récupération d’eau de pluie ..

L’idée est de cultiver une petite surface et d’utiliser la cueillette sauvage. Mes petites récoltes seront ensuite soit mises à macérer dans l’huile, soit dans l’alcool ou bien encore elles seront distillées.

Les macérats huileux rentreront dans la composition des huiles de massages, des baumes et des savons.

Les plantes distillées donneront pour la plupart des huiles essentielles et des eaux florales. Les huiles essentielles, subtiles et volatiles seront incorporées dans les baumes et huiles de massages alors que les eaux florales (composées d’eau et de principes actifs) de par leurs douceur rentreront dans des cures internes, ou par voie externe en cosmétique et en massage.
C’est le remède idéal pour les enfants et femmes enceintes.

La gamme sera étendue et d’une grande qualité puisque respectant la concentration du  1 pour 1 c’est à dire 1kg de plantes pour 1litre  d’eau florale.

La distillation est éffectuée à base de l’eau de source de la pointe d’Orchex.